Piment oiseau

30 janvier 2015

Poulpe au chorizo

 

poulpe au chorizo

 

          Dire que ma famille et mes amis qui vivent à l'autre bout de la planète se plaignent de la chaleur alors qu'ici... Enfin je ne vais pas vous faire un dessin! En attendant de pouvoir retrouver le soleil là-bas, j'en mets un petit peu dans mon assiette aujourd'hui avec ce poulpe coloré et relevé! J'adore les associations terre et mer et ici le poulpe et le chorizo s'entendent à merveille! C'est le genre de plat qui donne envie de partir en vacances, non?

 

Poulpe au chorizo:

(pour 4 personnes)

-1 poulpe de taille moyenne
-1 oignon
-3 gousses d'ail
-200 g de chorizo piquant
-400 g de pulpe de tomate
-10 cl de bouillon de légumes (ou de l'eau)
-1 petit fagot de thym
-1 càc de sucre
-sel
-poivre
-un filet d'huile d'olive

Mettez le poulpe dans une cocotte-minute et recouvrez d'eau froide, avec un peu de vinaigre et de sel. Portez à ébullition puis couvrez en vissant le couvercle. Dès le sifflement, baissez légèrement le feu et laissez cuire 20 min. Avant d'ouvrir, laissez la vapeur s'échapper ou alors refroidissez la cocotte sous l'eau froide du robinet. Egouttez le poulpe et coupez-le en morceaux.
Faites revenir l'oignon émincé dans un peu d'huile d'olive, jusqu'à ce qu'il soit fondant. Ajoutez le chorizo coupé en demi-rondelles puis l'ail haché et le thym effeuillé. Laissez dorer puis versez la pulpe de tomates et le bouillon. Assaisonnez de sel, poivre et sucre, puis portez à ébullition. Incorporez les morceaux de poulpe et laissez mijoter une quinzaine de minutes ou jusqu'à épaississement de la sauce.

 

poulpe chorizo

A déguster bien chaud!

Posté par letitia à 08:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,


26 janvier 2015

Angel food cake

 

Angel food cake

 

 

          J'ai souvent entendu parler de l'angel food cake ces derniers temps, surtout depuis qu'une pâtisserie parisienne est devenue célèbre grâce à ces gâteaux. C'est fou l'engouement que ça a pu susciter chez les foodistas, je me vois mal faire la queue pour un éclair ou un macaron. Pour une rock star je veux bien mais bon, chacun sa came. Bon alors, c'est si bon que ça? Pour le savoir, il a fallu que j'attende d'avoir (enfin!) la bonne quantité de blancs d'oeufs pour en faire moi-même, ce qui est presque aussi long qu'un aller-retour à la capitale, mais moins coûteux: 22€ pour 6 parts, ça fait une somme pour des blancs en neige, de la farine et du sucre.
          Vous voulez que je vous dise? Eh bien oui, c'est bon, très bon même ! Je n'ai jamais été fan des gâteaux "natures" comme celui-ci, pour moi il faut toujours un minimum de crème ou de coulis sinon c'est sec et sans intérêt. Eh bien non, je n'ai même pas eu besoin de le tartiner de confiture, la mie est très moelleuse et je trouve que gustativement ça ressemble à une pavlova, vous savez juste au milieu, là où la meringue est à peine cuite. A la fois simple et extraordinaire, c'est un vrai coup de coeur! Je me suis même surprise à manger un quart du gâteau sans m'en rendre compte! 

Pour info, j'ai acheté mon moule il y a très longtemps dans un bazar en Italie (ma mère va encore dire que je me la pète en parlant des pays que j'ai visités), si vous n'en avez pas vous pouvez utiliser un moule à kougelhopf ou à charlotte doté d'une cheminée au milieu.

 

Angel food cake:

(pour 6 personnes)

D'après la recette de la Popotte de Manue

-250 g de blancs d'oeufs (environ 8 oeufs, selon le calibre)
-250 g de sucre
-une gousse de vanille fendue et grattée
-150 g de farine tamisée

Pour graisser le moule:
-un peu de beurre
-1 càs de farine

 

angel cake

 

Préchauffez le four à 180°C.
Montez les blancs en neige à l'aide d'un batteur électrique. Lorsqu'ils commencent à se serrer, incorporez le sucre progressivement, à la cuillère. Ajoutez enfin les grains de la gousse de vanille. Arrêtez de battre et ajoutez la farine en 3 fois, en mélangeant délicatement avec une maryse. Beurrez généreusement le moule et farinez-le. Versez l'appareil et lissez la surface avec la maryse. Enfournez pour 40 min. A la sortie du four, démoulez immédiatement et laissez refroidir sur une grille.
Saupoudrez de sucre glace (facultatif) et servez en tranches épaisses.

 

part de gâteau

 

 

Posté par letitia à 08:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

23 janvier 2015

Grand aïoli

 

grand aïoli - great garlic mayonnaise

 

          La semaine dernière j'ai organisé un petit repas avec Réjane, profitant de l'absence de Mister T pour rester entre filles. Après avoir salivé d'envie devant son grand aïoli, je l'ai suppliée invitée à la maison pour refaire ce plat à quatre mains. Etant chargée de la partie légumes, j'avais déjà tout préparé à l'avance, pour qu'on ait juste à nous occuper du poisson et de l'aïoli à son arrivée. Ca allait donc être rapide, et je me voyais déjà mettre les pieds sous la table en quelques minutes. Mais ça c'était en théorie! Car en réalité, on a galéré comme deux pingouins dans le désert. J'avais suggéré, pour aller plus vite, de réaliser la mayonnaise au mixeur plongeant, pendant que le cabillaud cuisait à la vapeur. J'avais déjà vu cette technique plusieurs fois à la télé, et j'étais sûre de moi à 100%. Je verse donc tous les ingrédients dans le grand verre, j'y plonge la girafe et BRZZZZZZZ..... ça marche pôh ! Au lieu d'un bel aïoli bien ferme, j'avais obtenu une pauvre vinaigrette toute liquide! C'est ballot, je venais de foirer l'élément essentiel du plat, et le plus cocasse, c'est qu'il ne me restait plus assez d'huile d'olive! Après avoir ri comme des baleines, on a réussi à rattraper l'affaire comme on a pu, avec mon batteur électrique dont le bouton est coincé sur la vitesse maximum, un vrai sketch! Et je vous raconte pas le carnage dans l'évier! Enfin l'essentiel c'est que c'était délicieux! Bon à part le fait qu'on en avait assez pour 12 et qu'on a du traîner une haleine de chacal pendant quelques heures, c'était une bonne soirée...
          C'est le lendemain, devant cette vidéo, que je me suis rendue compte de mon erreur: j'avais placé le mixeur plongeant en haut et non en bas (au fond du verre). J'avais presque raison, hein! 

 

Grand aïoli

(pour 4 personnes)

 

D'après la recette de In the Food for Love

Pour l'aïoli:
-2 jaunes d'oeuf extra frais
-20 cl d'huile d'olive
-1 càc de moutarde forte
-1/2 càs de jus de citron (ou du vinaigre)
-3 gousses d'ail râpées
-sel
-poivre

Pour tremper dans l'aïoli:
-4 portions de cabillaud
-une vingtaine de bulots cuits
-4 oeufs
-2 carottes
-1/2 brocoli
-4 branches de céleri (surtout le coeur)
-4 petites pommes de terre 
-quelques quartiers de citron

 

aïoli

Faites cuire les oeufs pendant 8 min dans une casserole d'eau bouillante, puis écalez-les.
Pelez les pommes de terre et les carottes (que vous couperez en gros batônnets). Faites cuire pendant 15 min à la vapeur. Séparez les fleurettes de brocoli et ajoutez-les dans le panier vapeur avec les autres légumes et poursuivez la cuisson pendant 5 min. Faites cuire ensuite le poisson à la vapeur (ou dans un court-bouillon) pendant 10 min environ, selon l'épaisseur.
Préparez l'aïoli: 
-Au mixeur plongeant: mettez tous les ingrédients (sauf l'ail) dans un grand verre à bords hauts. Plongez le mixeur bien au fond et faites tourner jusqu'à obtention d'une émulsion. Ne remontez pas le mixeur avant que la mayonnaise ne soit bien épaisse. Ajoutez enfin l'ail et mélangez.
-Au batteur électrique ou au fouet manuel: mélangez dans un grand bol les jaunes d'oeuf, la moutarde, le citron, le sel et le poivre. Fouettez en y incorporant l'huile progressivement, en mince filet. Lorsque vous obtenez une mayonnaise, incorporez l'ail râpé.

Disposez le poisson, les bulots, les oeufs coupés en deux, les légumes (cuits et crus) et les quartiers de citron sur un grand plat. Servez l'aïoli dans un récipient à part et dégustez tiède ou froid (je préfère tiède).

 

bulot

Les bulots, ma partie préférée du repas!

 

Posté par letitia à 08:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 janvier 2015

Semoule au lait

 

semoule au lait-semolina pudding

 

          Depuis quelques jours Mini Piment a franchi la fameuse étape de la diversification alimentaire! La transition s'est faite en douceur avec du bouillon de légumes introduit dans le biberon en remplacement de l'eau, ni vu ni connu. Ensuite nous sommes passées aux choses sérieuses avec les purées maison, pour lesquelles je m'étais pris la tête comme jamais, entre les conseils des livres, ceux des proches et ceux de la pédiatre, alors que faire confiance à son intuition, c'est bien plus simple finalement... A présent tout va comme sur des roulettes (enfin presque, les épinards c'est pas trop ça), même qu'à son contrôle des 6 mois, on a constaté qu'elle rentrait enfin dans la courbe de croissance! J'ai eu un sacré pincement au coeur quand je l'ai mise sur la balance, j'attendais ce moment depuis tellement longtemps! C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup !

          Du coup j'imagine déjà tous les petits plats que je pourrai lui mitonner plus tard pour ajouter des bourrelets à ses cuissots ^^ Comme par exemple cette semoule au lait, que j'ai dégotée chez Qui Dort Dîne et qui nous a beaucoup plu, à tel point que j'en ai refait 2 fois de suite. Mister T et moi on prend ça très au sérieux, il faut qu'on teste plusieurs fois avant de valider les futurs repas de mademoiselle hein, quel sacrifice !

 

Semoule au lait:

(pour 4 à 6 portions, selon la taille de vos contenants)

-1 oeuf
-3 càs de sucre (2 si c'est pour bébé)
-1 càc d'extrait naturel de vanille 
-1/2 L de lait 
-1 càs bombée de fécule de maïs
-3 càs de semoule fine

Cassez l'oeuf dans une casserole et ajoutez le sucre et la vanille. Mélangez à l'aide d'un fouet. Prélevez un peu de lait (environ 10 cl) et versez dans un verre. Ajoutez la fécule de maïs et mélangez bien. Versez le reste du lait dans la casserole et faites chauffer 3 min sur feu moyen. Incorporez la fécule de Maïs diluée et fouettez sans cesse pendant 3 minutes. Versez enfin la semoule et mélangez (d'abord au fouet, puis avec une spatule en bois) jusqu'à épaississement, pendant environ 2 min sur feu doux. Attention aux projections car ça a tendance à "blobloter" comme la polenta si le feu est trop fort!
Versez dans des petits contenants et dégustez tiède ou froid.

 

semoule au lait

 

Posté par letitia à 18:16 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

19 janvier 2015

Curry de porc au piment vert

 

curry de porc au piment vert - green chili pork curry

 

          Qu'est-ce qui arrive quand on reçoit son relevé de miles d'une compagnie aérienne et que l'on se rend compte que le dernier voyage date d'il y a plus d'un an? Bah on broie du noir. Surtout moi, qui adore partir en vadrouille, retrouver les copines qui vivent à l'étranger, découvrir des paysages nouveaux, grignoter la street-food locale et surtout ... voir ma famille! Il y a des fois, comme aujourd'hui, où j'ai envie plus que tout au monde d'être avec mes proches pour les serrer dans mes bras, mais voilà, il y a juste 24h d'avion qui nous séparent! En attendant de dépoussiérer nos passeports, en d'en faire faire un à Mini-Piment (je me marre déjà en l'imaginant sur sa future photo d'identité), j'ai choisi de voyager à travers un plat épicé et relevé! Ce curry est une belle improvisation que j'ai imaginée en quelques secondes, lorsque j'ai trouvé dans une épicerie ces belles feuilles de caloupilé et ces splendides piments verts!

 

Curry de porc au piment vert:

 (pour 2 à 3 pers)

  • -500 g de poitrine de porc
  • -1 gros oignon
  • -4 piments verts (piment oiseau ou thaï)
  • -2 gousses d'ail
  • -1 morceau de gingembre d'environ 5 cm
  • -1 poignée de feuilles de caloupilé
  • -2 càc de curcuma
  • -1 càc bombée de sucre
  • -1 càc de sel
  • -un peu d'huile végétale neutre
  • -de l'eau chaude

 

Coupez le porc en cubes et plongez-les dans une casserole d'eau bouillante. Laissez une dizaine de minutes, pour attendrir la viande et la débarrasser de ses impuretés. Egouttez dans une passoire.

Ecrasez dans un mortier (ou râpez) le gingembre, l'ail et le sel jusqu'à obtention d'une pâte.

curry de porc

Faites chauffer un filet d'huile dans une sauteuse et faites-y revenir l'oignon jusqu'à ce qu'il soit fondant. Ajoutez les feuilles de curry puis la pâte ail-gingembre. Coupez les piments en rondelles et ajoutez-les (sans les pépins si vous préférez moins piquant), ainsi que le curcuma et le sucre. Mélangez bien puis ajoutez les morceaux de porc. Remuez puis couvrez d'eau chaude juste à hauteur. Portez à ébullition puis couvrez, baissez le feu et laissez mijoter 30 min sur feu doux. Rectifiez l'assaisonnement si nécessaire. Dégustez bien chaud avec du riz et un peu de rougail.

 

curry de porc au piment vert

 

Posté par letitia à 08:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,



16 janvier 2015

Bredouilles goût pizza

 

bredouilles goût pizza-pizza flavoured savoury french toasts

 

          Après le pop-corn à l'ail, restons sur la thématique finger food avec ces bredouilles au goût pizza! Vous vous souvenez de mes bredouilles sucrées? Il s'agissait d'une sorte de pain perdu à base de pain rassis mouillé puis écrabouillé comme pour un pudding. Eh bien voici sa variante salée, que j'ai inventée hier. J'ai eu envie de leur donner cette saveur caractéristique de la pizza à la tomate que l'on retrouve dans certains crackers que je peux grignoter sans fin (et sans faim). Pour cela il suffit d'un peu de purée de tomate séchée, d'origan et de fromage, et le tour est joué! C'est terrible pour l'apéro, mais aussi pour un repas express avec une petite salade verte. C'est rapide et économique, et surtout ça permet de recycler la vieille baguette sèche qui traîne dans la cuisine depuis des lustres. Si si, vous voyez très bien de quoi je parle :-)

 

Bredouilles goût pizza:

(pour une dizaine de pièces)

-1 morceau de baguette rassise (environ 30 cm de long)
-1 oeuf
-2 càs de yaourt nature
-1 càs de pâte de tomate séchée (ou à défaut des pétales de tomate séchée coupés en dés)
-5 càs de fromage râpé (j'ai pris de la tête de moine)
-1 pincée d'origan séché
-1 pincée de piment d'Espelette (ou du poivre)
-sel
-un peu d'huile d'olive

Faites tremper la baguette dans un récipient d'eau froide jusqu'à ce qu'elle ramollisse complètement. Egouttez en pressant bien le pain entre vos doigts et mettez dans un saladier. Ajoutez le reste des ingrédients (sauf l'huile d'olive) et mélangez bien jusqu'à obtention d'une pâte homogène.
Faites chauffer 1 filet d'huile d'olive dans une poêle et disposez des petits tas de pâte, bien espacés, que vous aplatirez un peu à la cuillère. Lorsque les bords sont dorés, retournez vos bredouilles et faites dorer l'autre face. Epongez sur du papier absorbant avant de déguster bien chaud!

 

bredouilles goût pizza

 

Posté par letitia à 08:15 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 janvier 2015

Pop-corn à l'ail, façon garlic bread

 

pop-corn à l'ail - garlic popcorn

 

 

          Lorsque j'étais étudiante, je mangeais tous les soirs avec une copine qui était au même étage que moi à la cité U. On parlait de tout et de rien, et surtout, on rigolait beaucoup.  Une fois, elle avait invité une de ses amies à passer la soirée avec nous, quelques jours après mon anniversaire, pour m'offrir un petit cadeau en retard. Il s'agissait d'un petit zizi rose en silicone tout flasque, qu'on s'amusait à balancer contre le mur pour voir combien de temps il pouvait rester collé avant de retomber. J'avoue, ce soir-là, on avait l'âge mental qui s'était figé à des années-lumière, mais qu'est-ce qu'on avait ri. La fille qui était avec nous, et que je ne connaissais pas, avait l'air profondément outré. Je trouvais déjà qu'elle avait le regard triste, mais alors le fait de nous voir ricaner comme des idiotes, ça l'avait achevée. C'est surtout moi qui la perturbais, allez savoir pourquoi.

-Mais pourquoi tu rigoles tout le temps?"
Wow, c'est la première fois qu'on me posait cette question.
-Ben quoi, on s'amuse! On n'est pas obligé d'être sérieux tout le temps, tu sais. Pourquoi, toi, ça t'arrive jamais de rire?"
-Non, quand je pense à tous les malheurs qu'il y a dans le monde, la guerre, la famine, tout ça... Ca me fait pas rire du tout."
Je pensais que c'était du 3e degré mais ce n'était pas le cas. Je ne savais même pas quoi répondre, d'ailleurs avant même que je réagisse, elle était sortie en claquant la porte. Mais qu'est-ce que j'avais fait de mal? J'avais presque honte sur le moment. Eh bien non, je ne vais pas m'excuser de rire quand même, c'est la seule échappatoire que j'avais entre les cours, l'absence de ma famille, le froid, le manque de communication... Cette anecdote s'est passée il y a plus de 10 ans mais je m'en souviens encore. Je me demande ce qu'elle est devenue. Je suppose que les travailleurs humanitaires s'autorisent quelques blagues de temps en temps?

          Alors oui, il vient de se passer une tragédie en France, il y en a d'autres qui se déroulent en ce moment-même dans d'autres pays. J'ai pleuré, j'ai eu la boule au ventre, j'ai eu très peur, même. J'y pense souvent mais cela ne m'empêche pas de continuer à rire avec ceux qui sont vivants. C'est peut-être une façon comme une autre d'honorer les morts, ceux-là mêmes qui sont morts de rire. Rire n'est pas un crime, dessiner non plus. La vie est courte, bordel!

      

Pop-corn à l'ail, façon garlic bread

(pour 2 personnes)

-3 càs de grains de maïs à éclater
-1 càs d'huile végétale
-30 g de beurre 
-1 pincée de sel (pas trop si le beurre est déjà salé)
-2 grosses gousses d'ail
-1 branche de persil frisé

 

popcorn

 

Mélangez les grains de maïs et l'huile dans un faitout et couvrez (avec un couvercle transparent, c'est plus sympa pour voir les grains éclater à travers). Mettez sur feu moyen (surtout pas sur feu vif car ça peut vite cramer). Lorsque les premiers grains éclatent, comptez environ 1 minute, en remuant le faitout de temps en temps. Lorsque vous n'entendez plus aucun "pop", c'est prêt, vous pouvez les transvaser dans un saladier. 
Râpez les gousses d'ail et hachez finement le persil. Mettez-les dans une petite casserole avec le beurre et faites fondre l'ensemble. Versez sur le pop-corn, salez et mélangez bien. Grignotez de suite! Si vous êtes gourmand, vous pouvez ajouter plus de beurre ^^

 

popcorn à l'ail

 

Posté par letitia à 17:59 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :

08 janvier 2015

Dessine-moi...une colombe.

Capture d’écran 2015-01-08 à 23

Ca m'a donné envie de pleurer, ça m'a donné envie de vomir.
Le dessin a finalement été le seul moyen de m'exprimer.

#jesuischarlie

Posté par letitia à 23:26 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

07 janvier 2015

Avgolemono, soupe grecque au poulet et au citron

 

avgolemono, soupe grecque au poulet et au citron - chicken and lemon greek soup

 

          Il y a quelques semaines, j'avais été captivée par le film Survivre, l'histoire vraie d'un pêcheur islandais, seul rescapé du naufrage de son chalutier. Il parvient à s'en sortir en nageant pendant 6 heures dans une mer glaciale (elle faisait à peine 5°C si je m'en souviens bien), en pleine nuit. Pendant tout le film, alors que le radiateur était bien allumé dans mon salon, je grelottais de froid sur mon canapé, à la vue de cet homme qui se débattait dans les vagues! Dire qu'en Normandie je ne me suis jamais baignée dans l'océan, même en plein été! Je ne vous raconte pas la suite de l'histoire, mais la raison de sa survie est assez invraisemblable. J'en ai encore des frissons quand je repense à certaines scènes!

          La frileuse que je suis cherche donc de bonnes excuses pour se réconforter devant une bonne soupe fumante... Non mais sans rire, la vague de froid est de retour, faut bien se préparer... Cette fois j'ai eu envie de tester l'avgolemono, une soupe d'origine grecque. Il s'agit d'un bouillon de poulet lié avec des oeufs et du jus de citron, ce qui lui donne de l'onctuosité et une acidité cinglante. C'est marrant car à la première cuillerée, j'ai eu l'impression de manger un dessert au citron, le sucre en moins. C'est surprenant mais très bon au final, si on pouvait passer l'hiver en n'ayant recours qu'à ce genre de plat, ce serait prodigieux.

 

Avgolemono

(pour 2 à 3 personnes)

Inspiré par la recette de Saveur

Pour le bouillon:
-2 cuisses de poulet fermier (pilons+hauts-de-cuisses)(ou 1/2 poulet fermier)
-2 carottes
-1 poireau
-2 gousses d'ail
-2 branches de céleri
-2 branches de persil
-3 L d'eau

Pour l'avgolemono:
-125 g de riz long
-2 oeufs
-1 citron (et un peu pour servir si vous aimez l'acidité)
-1/2 càc de fécule de maïs
-1 càs d'eau froide
-1 pincée de sel

Coupez les carottes, le poireau et le céleri en tronçons. Mettez-les dans une cocotte avec le poulet, le persil et l'ail légèrement écrasé. Versez l'eau et portez à ébullition. Baissez le feu, couvrez à moitié et laissez mijoter pendant 1h30. Retirez les légumes et le poulet avec une écumoire et réservez-les dans un plat à part, au chaud. Récupérez 75 cl du bouillon obtenu (gardez le reste du bouillon sur feu doux pour la suite de la recette) et versez-le dans une casserole. Faites frémir et versez-y le riz. Assaisonnez de sel et faites cuire le riz sur feu modéré pendant 20 min, sans couvrir.
Une fois le riz cuit, mixez dans un blender les oeufs et la fécule de maïs jusqu'à ce qu'ils deviennent mousseux. Ajoutez l'eau froide et le jus du citron et mixez à nouveau 30 secondes. Versez dans un petit saladier. Récupérez 25 cl du bouillon chaud et versez sur le mélange oeufs/citron. Fouettez bien l'ensemble et versez dans la casserole contenant le riz. Faites épaissir sur feu doux en remuant sans cesse, jusqu'à obtention d'une soupe onctueuse. Rectifiez l'assaisonnement si nécessaire avec du sel et/ou du jus de citron. Servez bien chaud, avec les légumes et le poulet à part.

 

avgolemono

Posté par letitia à 08:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

05 janvier 2015

Best of 2014

 

Ca y est, c'est parti pour une nouvelle année! Je vous souhaite des tas de bonnes choses, une vie à la fois douce comme le miel et piquante comme un piment oiseau! Je vous souhaite également d'être aventureux (voyagez!), d'être généreux (donnez!), d'être amoureux (embrassez!), bref...soyez HEUREUX! 2014 fut un cru très spécial pour moi avec l'arrivée inopinée de Mini Piment l'été dernier. Le rythme fut un peu moins soutenu en cuisine mais j'ai réussi à surmonter les obstacles pour revenir à mon endroit préféré: devant les fourneaux! A nous deux, 2015 !

 

Capture d’écran 2015-01-04 à 16

En janvier, après une conversation avec ma copine Miss Tâm autour des brioches et des croques-monsieur, j'ai comme une illumination. Mon cerveau se met à fumer et je me rue devant les fourneaux pour créer ces brioches-monsieur. Moelleuses à souhait et généreusement garnies de béchamel, de fromage et de jambon, ces brioches salées n'avaient pas fait long feu ce jour-là.

 

Capture d’écran 2015-01-04 à 16

En février on dépoussière la cuisine végétarienne avec ce curry d'ananas coloré et très original, piqué à Jamie Oliver. Mister T a cherché les morceaux de poulet mais il s'est quand même bien régalé!

 

Capture d’écran 2015-01-04 à 16

En mars je prépare un buffet pour la promotion d'un collègue de Mister T. J'ai 5 jours pour réfléchir et réaliser des recettes salées et sucrées pour une trentaine de personnes, c'est dur mais le défi est relevé! Ces croquettes de pommes de terre au cumin et au brebis remportent un large succès!

 

Capture d’écran 2015-01-04 à 16

En avril, ça bouillonne d'idées dans ma cuisine car on vient de me proposer de tenir un stand de street-food au festival de Cambremer! Je transforme l'appartement en usine pour réaliser mes 330 falafels et mes 115 pulled beef sandwiches qui seront pris d'assaut par les visiteurs gourmands.   

 

Capture d’écran 2015-01-04 à 16

En mai, de retour du festival, il me restait encore de la viande effilochée qui était destinée à mes pulled beef sandwiches. Je la recycle en version alsacienne, dans ces fleischschnacka, des escargots de pâte à nouille farcis à la viande. Imprononçables mais vraiment à tomber par terre, ces drôles de rouleaux !

 

Capture d’écran 2015-01-04 à 16

En juin la fatigue liée à la grossesse m'achève, je suis clouée au canapé comme une baleine échouée. Mister T prend soin de moi et me prépare des petites douceurs, comme ce fondant chocolat-amandes.

 

Capture d’écran 2015-01-04 à 16

En juillet le blog est en stand-by, car Mini Piment vient de pointer le bout de son nez avec deux mois d'avance. J'en ai reparlé quelques temps plus tard, lors de la journée mondiale de la prématurité. C'est la recette dont je suis la plus fière !

 

Capture d’écran 2015-01-04 à 16

En août, avant de déménager en Alsace, je profite des derniers instants en Normandie pour me régaler des fruits de mer extra-frais. Je me fais plaisir avec cette salade de homard à la thaïe avant de fermer mes cartons.

 

Capture d’écran 2015-01-04 à 16

En septembre, nous nous installons à Strasbourg et je profite que ma mère soit avec nous pour me remettre à cuisiner. Entre deux biberons, je parviens à préparer cette jolie foccacia farcie à la figue, jambon cru et mozzarella.

 

Capture d’écran 2015-01-04 à 16

Ca y est, en octobre ma mère est rentrée en Nouvelle-Calédonie, Mister T a repris le travail depuis un mois et il n'y a plus que moi pour m'occuper de la demoiselle. Mes journées sont plus que remplies mais j'arrive à sortir la tête de l'eau grâce à mon rice-cooker qui me sauve la vie. Y a qu'à balancer les ingrédients dans la cuve, d'appuyer sur le bouton et c'est prêt! C'est ainsi que j'improvise plein de recettes dans cette marmite devenue indispensable, comme ce poulet aux aubergines fondantes.

 

Capture d’écran 2015-01-04 à 23

En novembre je me souviens d'une recette évoquée dans une lointaine conversation, à propos d'une recette à mi-chemin entre le pain perdu et le pudding de pain. Ayant plein de restes de baguette rassise, j'en profite pour mettre à exécution ces bredouilles, que l'on dévorera tout chauds avec une bonne tasse de thé fumant.

 

Capture d’écran 2015-01-04 à 16

En décembre, je provoque un scandale à la maison car je refuse de confectionner des bredele, ces fameux petits biscuits de Noël alsaciens. Je finis par céder au bout de quelques jours, en craquant devant cette recette de bâtons aux amandes, chocolat et cassis. Le comble c'est que je n'en ai pas beaucoup mangé puisque je les ai presque tous offerts aux proches pour Noël!

 

cuisine NB

 

A bientôt pour de nouvelles recettes, chez nous on va bientôt commencer les petits pots ! 

 

 

Posté par letitia à 09:03 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :



Fin »