Piment oiseau

17 décembre 2014

Bâtons aux amandes, chocolat et cassis

bâtons amandes chocolat et cassis

 

          JE.SUIS.UNE.GIROUETTE. J'avais dit que je n'allais pas en faire, mais quand belle-maman m'a refourgué un énorme paquet d'amandes effilées en me demandant si j'allais faire des bredele pour Noël, eh bien...je n'ai pas osé dire non. Pourtant c'était pas compliqué de dire que je n'avais pas le temps, ça passe toujours mieux que "je n'ai pas envie d'en faire". Ben oui, comment peut-on ne pas avoir envie de confectionner ces mignons petits biscuits par milliers, serais-je sans coeur? Alors j'ai cédé, et j'ai encore plus craqué en voyant cette recette de bâtons aux amandes, ça tombe bien, j'avais un stock tout neuf d'amandes à liquider. Et j'ai bien fait: ils sont moelleux à souhait et la gelée de cassis apporte un peu d'acidité qui réveille chaque bouchée. Par contre, c'est du boulot, je sais pas si j'en referai l'année prochaine...J'ai encore 365 jours pour changer d'avis :-)

 

Bâtons aux amandes, chocolat et cassis:

(pour 54 biscuits, soit 27 bâtons une fois collés deux par deux)

Pour la pâte à biscuit:
-200 gr de farine 
-100 gr de sucre   
-3 sachets de sucre vanillé
-100 gr de beurre ramolli 
-1 oeuf
-2 càc de levure chimique    
-1 pincée de sel  

Pour la garniture:
-200 g de chocolat noir pâtissier (120 g dans la recette originale mais ce n'est pas assez!)
-quelques amandes effilées
-un peu de gelée de cassis (ou framboise)

 


Séparez le jaune du blanc d'oeuf.
Mélangez la farine, le sel et la levure dans un saladier. Creusez un puits au centre et versez-y le sucre, le sucre vanillé, le jaune et la moitié du blanc (le reste servira à dorer les biscuits). Mélangez puis incorporez le beurre ramolli par petites parcelles. Pétrissez jusqu'à obtention d'une boule de pâte homogène. Recouvrez de film alimentaire et laissez reposer 1h au frais.
Préchauffez le four à 180°C.
Au bout de ce temps, abaissez la pâte sur un plan de travail fariné, sur une épaisseur de 3 mm. Découpez des bandes de 2 cm sur 6 cm. Déposez-les au fur et à mesure sur une plaque tapissée de papier sulfurisé, en les espaçant. Badigeonnez-les avec le reste de blanc d'oeuf légèrement battu à la fourchette et parsemez-les d'amandes effilées. Enfournez pour 10 min puis laissez-les refroidir sur une grille.

 

gelée cassis

Tartinez la moitié des biscuits (côté neutre, sans amandes) avec un peu de gelée de cassis, puis collez-les deux par deux, comme des petits sandwiches.

bredele

Cassez le chocolat en morceaux dans un bol et faites-le fondre au bain-marie ou au micro-ondes. Trempez-y les extrémités de chaque bâton et laissez reposer sur une plaque tapissée de papier sulfurisé (la grille laisse des traces). Une fois le chocolat figé, conservez vos bâtons dans une boîte en fer.

bâtons

Moi je n'ai pas pu y résister, certains n'ont pas eu le temps de rentrer dans la boîte!

Posté par letitia à 09:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


15 décembre 2014

Déco de sapin de Noël à faire soi-même #3 : Sablés vitraux

sablésvitraux

 

          Oui je sais, nous sommes le 15 décembre et je vous propose encore des idées pour décorer votre sapin au lieu de vous refourguer une énième technique de cuisson pour le foie gras. Ah mais cette année je ne fais rien pour le repas de Noël, nous sommes invités et on m'a juste demandé de ramener la girolle pour la tête de moine! JE.ME.REPOSE.
          Du coup j'ai du temps pour faire des choses futiles que je ne fais jamais d'habitude. Comme ces sablés vitraux, que vous avez du voir mille fois dans le monde merveilleux des internets, et qui sont soooo 2008. J'ai succombé et je me suis amusée comme une gamine en sortant du four ces jolis coeurs en bonbon!

 

Sablés vitraux:

(pour une trentaine de sablés, selon la taille de vos emporte-pièces)

D'après la recette de Pascale Weeks:

Pour la pâte sablée:
-125 g de beurre mou
-75 g de sucre glace
-2 jaunes d'oeufs
-250 g de farine
-2 càs d'eau froide

Pour le vitrail:
-des bonbons acidulés colorés

Matériel:
-un pilon (ou autre objet lourd pour écraser les bonbons)
-une baguette chinoise (pour faire les trous)
-du fil

 

bonbons

Préparez la pâte sablée: mélangez dans un saladier le sucre glace avec le beurre mou et les jaunes d'oeufs, jusqu'à obtention d'une sorte de pommade. Ajoutez ensuite la farine et l'eau, puis formez une boule. Recouvrez de film alimentaire et laissez reposer au frais environ 30 min.

Cassez les bonbons en choisissant de préférence les couleurs les plus foncées qui ressortent mieux après cuisson. Attention, ça saute partout, ne tapez pas comme une brute!

 

sablés

Préchauffez le four à 180°C.
Etalez la pâte sur un plan de travail fariné, sur une épaisseur d'environ 3 mm. Découpez des formes avec un emporte-pièce et déposez-les sur une plaque tapissée de papier sulfurisé. Remplissez les trous avec les éclats de bonbons et percez vos sablés avec la baguette chinoise.

 

sablés vitraux

Enfournez pour 7 à 8 min selon la puissance de votre four. Laissez refroidir puis passer une petite longueur de fil par le trou. Accrochez-les ensuite à votre sapin!

sapin pop

Tadaaaa, le grand sapin de la place Kleber n'a qu'à bien se tenir!

Posté par letitia à 08:52 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

14 décembre 2014

Déco de sapin de Noël à faire soi-même #2 : Guirlandes en pop-corn

guirlandes en pop-corn

 

          Je n'ai jamais été très fan des guirlandes de Noël et de toutes les décorations en plastique qui camouflaient notre sapin (il était tellement chargé qu'on voyait à peine les branches). En revanche, moi ce que je voulais quand j'étais petite, c'était faire des guirlandes de pop-corn comme dans les films américains. Je me souviens même avoir été fascinée un jour devant un épisode de Santa-Barbara (mon dieu, pourquoi ai-je toujours des références aussi nazes?), où l'on voyait les personnages en confectionner près de la cheminée. Je trouvais ça beau et encore plus appétissant qu'un collier de bonbons acidulés (que je détestais d'ailleurs). L'idée m'avait paru alors extraordinaire, mais inutile de demander ça à mes parents, on ne joue pas avec la nourriture chez nous! Je m'étais donc dit qu'un jour, quand je serai plus grande, j'allais en faire moi-même. Et voilà, une trentaine d'années plus tard, ce petit rêve d'enfance est devenu réalité. Il m'en faut peu, hein? Il manque plus que la cheminée!

Allez, vous êtes obligés de regarder cette vidéo maintenant, ne me dites pas que vous n'y avez pas pensé? 

 

Guirlandes en pop-corn:

-une poignée de grains de maïs à pop-corn (environ 50 g)
-1 càs d'huile végétale
-du fil
-une aiguille

 

pop1

Mettez les grains de maïs dans un faitout (ici un wok) et arrosez d'huile. Mélangez puis allumez le feu sur intensité moyenne (surtout pas sur feu vif car ça peut vite cramer). Mettez immédiatement un couvercle, transparent si vous en avez, c'est plus sympa pour voir les grains éclater :-)

 

pop2

Lorsque les premiers grains éclatent, comptez environ 1 minute, en remuant le faitout de temps en temps. Lorsque vous n'entendez plus aucun "pop", c'est prêt, vous pouvez les transvaser dans un saladier.

 

pop3

Une fois refroidis, munissez-vous d'une aiguille et d'un long fil, puis enfilez vos pop-corns comme des perles. Pensez à faire de longues guirlandes si vous voulez que ça fasse des vagues sur les branches du sapin!

 

pop4

Et voilà, à vous de jouer!

 

Posté par letitia à 09:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

13 décembre 2014

Déco de sapin de Noël à faire soi-même #1 : agrumes séchés, la méthode express

 

dyi agrumes

 

         Si comme moi vous vous y êtes pris tard pour acheter votre sapin et que vous n'avez pas envie d'affronter la foule pour acheter les guirlandes, fabriquez vous-mêmes les décorations!

          C'est la première fois que l'on en a un, car avant on n'était jamais chez nous pour les vacances de Noël. Maintenant qu'on a un mini-nous, je trouvais ça symbolique d'acheter un sapin de Noël. Bon, c'est plus symbolique pour nous que pour elle, car honnêtement à son âge, elle s'en fiche royalement. A part quand on fait bouger les branches et qu'elle a envie d'attraper une breloque! C'est Manue qui m'a donné envie de me lancer dans la confection d'agrumes séchés, mais j'ai opté pour la méthode rapide au micro-ondes. Le résultat est impeccable!

 

Agrumes séchés, la méthode express:

-quelques agrumes de votre choix: oranges, clémentines, citrons, kumquats...
-du papier absorbant

 

Agrumes au micro-ondes

Coupez les agrumes en rondelles d'environ 1/2 cm d'épaisseur et ôtez les pépins. Déposez-les bien à plat sur une assiette tapissée de 2 ou 3 feuilles de papier absorbant. Recouvrez-les avec la même épaisseur de papier absorbant. Réglez le micro-ondes sur intensité moyenne (sur le mien on peut mettre à 50%) et mettez-y vos agrumes à cuire pour 5 minutes.

 

agrumes au microondes

Retirez l'assiette avec des gants car c'est chaud! Déposez ensuite les tranches sur un radiateur allumé et laissez sécher toute une nuit. 
PS: j'ai remarqué que le citron supportait moins bien la cuisson au micro-ondes, mettez-le sur une assiette à part et faites cuire moins longtemps.

agrumes séchés

Le lendemain, vous pouvez les accrocher au sapin!
A demain pour un autre DIY écolo et original !

 

Posté par letitia à 14:58 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

09 décembre 2014

Beignets de mung daal

beignets de mung daal

 

          Pour mon repas végétarien j'avais prévu de servir, entre autres, du mung daal aux carottes. C'est une recette indienne que j'avais déjà testée et approuvée à deux reprises, j'étais donc sûre de mon coup. Mais...évidemment qu'il y a un mais...comme je ne maîtrise toujours pas ces satanées plaques vitro-céramiques, j'ai fait trop cuire mon plat et mes lentilles se sont transformées en bouillasse infâme! Heureusement que ça n'avait pas cramé et que c'était encore mangeable. J'ai donc eu l'idée de recycler cette purée de lentilles en boulettes croustillantes, servies avec un chutney de coriandre. J'ai ainsi pu retomber sur mes pattes ni vu ni connu, car ces beignets étaient tellement terribles qu'on m'en a demandé en rab :-)

 

Beignets de mung daal

(pour 26 pièces)

 

Pour la pré-cuisson:
-300g de mung daal décortiqué
-75 cl d'eau
-2 carottes en dés
-1 càc de curry en poudre
-1 pincée de sel
Pour l'assaisonnement:
-1 oignon
-2 gousses d'ail
-3 càc de graines de cumin
-2 càc de curry en poudre
-3 càc de concentré de tomate
-1 pincée de sel
-20 cl d'eau
-3 càs d'huile végétale neutre (ou mieux, du ghee)

Pour la panure:
-2 oeufs battus
-un peu de farine

Pour la cuisson:
-un bain d'huile de friture


Pour le chutney de coriandre: (d'après la recette de Snapulk)
-1 petit bouquet de coriandre fraîche
-2 càs de yaourt nature
-1 piment vert épépiné
-1 oignon nouveau
-1 càc de graines de cumin
-2 gousses d'ail
-2 cm de gingembre frais 
-1 càs rase de sucre
-le jus d'1/2 citron

 

chutney

Préparez le chutney à l'avance. Hachez grossièrement la coriandre. Mixez avec le reste des ingrédients dans un blender et réservez au frais dans un bol.

 

panure

Lavez le mung daal et égouttez-le. Mettez-le dans une cocotte-minute avec les carottes en dés, l'eau, le curry et le sel. Portez à ébullition, vissez le couvercle puis comptez 8 minutes de cuisson à partir du moment où la vapeur s'échappe. Laissez refroidir sous l'eau du robinet avant de dévisser le couvercle.
Pendant ce temps, faites revenir l'oignon et les graines de cumin dans l'huile ou le ghee. Ajoutez ensuite le curry, l'ail et le concentré de tomate. Versez l'eau, mélangez et faites cuire 2 minutes sans cesser de remuer. Ajoutez enfin la purée de mung daal, mélangez et laissez refroidir complètement.
Formez des boulettes à l'aide d'une cuillère à glace (ou à la main) et laissez à nouveau reposer au moins 30 min au frais. Passez chaque boulette dans la farine, puis dans les oeufs battus, et à nouveau dans la farine. 

 

cuisson

Faites chauffer un bain d'huile et plongez-y délicatement les boulettes. Faites frire jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées et que la panure soit croquante.

 

beignet

Dégustez bien chaud avec un peu de chutney de coriandre!

 

Posté par letitia à 08:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,



08 décembre 2014

Jingalov hats

 

jingalov hats

 

          Ce week-end nous avons accueilli des amis à la maison, un petit événement qui devient rare chez nous depuis l'arrivée de Mini Piment. Ca faisait un moment que je réfléchissais à ce déjeuner dominical qui, pour moi, rime souvent avec poulet rôti, gigot d'agneau ou autre barbaque mijotée au four. Et si on se passait de viande, pour une fois ? Ne sachant pas quoi leur préparer, j'ai décidé de me lancer dans un repas végétarien, voire végétalien. Mon idée ayant plu à Mister T, j'ai commencé à tester quelques recettes la semaine précédente. J'avais repéré ces jingalov hats à la télé, en regardant le chef d'origine arménienne Alain Alexanian préparer ces galettes farcies aux herbes qui lui rappelaient son pays. Après avoir croqué dedans, il était dans un tel état de béatitude que ça m'a donné envie d'en faire sur le champ! Et heureusement, le résultat était à la hauteur de mes espérances: croustillants, presque feuilletés et parfumés à souhait grâce aux herbes aromatiques fraîches. Je me suis vraiment régalée mais vous savez le plus drôle dans l'histoire? Je n'ai même pas eu le temps d'en refaire pour mes amis dimanche!    

Jingalov hats:

(pour 2 grandes galettes ou 4 petites)

Pour la pâte:

  • -375 g de farine
  • -1 pincée de sel
  • -3 càs d'huile d'olive
  • -175 ml d'eau

 Pour la garniture:

  • -1 grosse poignée d'herbes mélangées: coriandre, cerfeuil, menthe, ciboulette…etc
  • -1 filet d'huile d'olive
  • -1 pincée de sel

Pour servir (facultatif):
-une noisette de beurre 

 

huile d'olive

Mélangez dans un saladier la farine et le sel, puis creusez un puits au centre. Versez l'eau et l'huile d'olive, puis mélangez et pétrissez jusqu'à obtention d'une boule de pâte homogène. Couvrez et laissez reposer 30 min à température ambiante.
Pendant ce temps, lavez bien les herbes et effeuillez-les (ou ciselez-les). Mettez-les dans un bol et assaisonnez de sel et arrosez d'huile d'olive. Mélangez.

 

garnir la pâte

Divisez la pâte en deux ou en quatre boules et abaissez-la finement au rouleau à pâtisserie. Garnissez avec un peu d'herbes sur un côté et rabattez la pâte par-dessus, puis refermez comme un chausson en pinçant bien les bords.

 

cuire

Faites cuire dans une poêle anti-adhésive ou sur une plancha comme ici, sans matière grasse. Les deux faces doivent être dorées et légèrement boursouflée par endroits.

 

jingalov hats

Coupez en morceaux et dégustez encore tiède. J'y ajoute à la fin une petite noisette de beurre sur la galette qui fondra tout doucement...

 

part

 

Posté par letitia à 08:20 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 décembre 2014

Mannele

 

mannele

 

          C'est la saint-Nicolas demain, et en bonne alsacienne (oui oui), j'ai fait des mannele! Bon je vous avoue, je les ai faits sur un coup de tête, après avoir vu le thème du défi boulange hier! Lorsque j'avais dit à Mister T que je ne comptais pas faire de bredele, il a crié au scandale! Comment ça, tu vas pas faire de bredele? Mais on est en Alsace, c'est la tradition! Je lui ai bien dit que tout le monde autour de nous (famille, copines) allait sûrement en faire, et qu'on allait certainement recevoir un petit sachet de biscuits pour Noël. Mais non, qu'est-ce que j'ai dit là ! Moi je débarque d'une autre planète, où on fête Noël en short et en débardeur, autour d'une langouste grillée, d'une salade tahitienne et d'une montagne de letchis du jardin en dessert. On est loin de l'ambiance petits biscuits et flocons de neige, n'est-ce pas... J'ai donc fait un compromis avec ces mannele car j'adore la boulangerie! Il les a vraiment apprécié (c'est vrai qu'ils sont très bons, pas secs du tout, et ce glaçage...mon dieu ce glaçage!), mais, mais, mais... ça ne veut pas dire qu'il faut faire l'impasse sur les bredele. Non mais il a qu'à les faire lui-même, c'est lui l'alsacien après tout. 

Mannele

(pour 10 pièces)

D'après la recette de FLO

-250 g de farine
-45 g de sucre
-5 g de sel
-1 oeuf
-10 cl de lait tiède
-15 g de levure de boulanger fraîche (sinon, 7g de levure sèche réhydratée dans le lait tiède)
-75 g de beurre à température ambiante
-pour les yeux: quelques pépites de chocolat ou des raisins secs
-pour la bouche (facultatif): quelques amandes effilées

Pour la dorure:
-1 oeuf 
-1 càc de sucre
-1 càc de lait

Pour le glaçage:
-100 g de sucre glace
-20 ml d'eau

 

 

mannele avant cuisson

Et c'est parti pour une séance de zumba!

 

Mélangez dans le bol de votre robot la farine, le sucre et le sel. Versez le lait tiède et l'oeuf battu, puis émiettez au-dessus la levure fraîche.Commencez à pétrir puis lorsque la pâte est homogène, incorporez le beurre en petites parcelles. Continuer à pétrir pendant environ 15 min. Couvrez le bol de film alimentaire puis laissez reposer à température ambiante (près du radiateur pour moi) pendant 1h, ou jusqu'à ce que la pâte double de volume. (bien sûr, vous pouvez réaliser cette étape à la main en pétrissant dans un grand saladier)

Au bout de ce temps, déposez la pâte sur un plan de travail fariné (j'ai mis bcp de farine car elle était très collante). Dégazez la pâte et divisez-la en 10 petites boules identiques. Recouvrez d'un torchon et laissez reposer 10 min.

Roulez les boules jusqu'à obtenir des boudins d'environ 12 cm de long. A l'aide de ciseaux, coupez le bas des boudins aux 2/3 pour former les jambes, que vous écarterez. Coupez ensuite les bras de chaque côté et écartez-les également. Déposez des pépites de chocolat à la place des yeux et des demi-amandes effilées pour la bouche. Disposez les mannele sur deux plaques à pâtisserie, recouvrez d'un linge et laissez reposer à nouveau pendant 1H.

 

glaçage

Au bout de ce temps, préchauffez le four à 160°C. Mélangez l'oeuf, le sucre et le sel pour faire la dorure, et badigeonnez-en les mannele. Enfournez pour 15 à 20 min, selon la puissance de votre four (chez moi 15 min ont suffi).

Pendant la cuisson, préparez le glaçage en mélangeant le sucre glace avec l'eau. A la sortie du four, badigeonnez les mannele encore chauds avec le glaçage et laissez-les refroidir sur une grille. Dégustez-les encore tièdes, c'est encore mailleur!

 

thalasso

thalasso

Posté par letitia à 12:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

02 décembre 2014

Thon fumé au thé et au gingembre, salade d'algues

 

thon fumé au thé & au gingembre

 

          Vous réfléchissez déjà à vos menus de fêtes? Pourquoi ne pas proposer un carpaccio de poisson fumé maison? Je sais que le fumage est une technique qui fait peur, mais ici pas de crainte, car l'arôme "fumé" provient du thé lapsang souchong. Pas besoin d'enflammer des branches ou d'affoler les pompiers, vous verrez, c'est un jeu d'enfants, et le résultat est plus subtil. Cette recette s'apparente un peu au gravlax sauf que le sel qui enrobe le thon contient des épices et des feuilles de thé réhydratées. J'ai réalisé cette entrée festive pour le dernier numéro de Yummy magazine, qui est consacré aux repas de fin d'année.

 

Thon fumé au thé et au gingembre, salade d'algues:

 (pour 4 personnes)

 Pour le thon fumé:

  • -250 g de filet de thon frais (ici du thon albacore)
  • -150 g de gros sel
  • -100 g de sucre
  • -1 càs de gingembre moulu
  • -10 g de thé lapsang souchong
  • -1/2 L d'eau
  • -1 citron non traité

 Pour la salade d'algues:

  • -1 poignée d'algues wakamé déshydratées
  • -2 càs de vinaigre de riz
  • -2 càs de sauce soja
  • -1,5 càc de sucre
  • -1/2 càc de sel
  • -quelques graines de sésame

 

Pour le thon fumé:

Faites bouillir l'eau dans une petite casserole et plongez-y les feuilles de thé pendant 30 secondes. Egouttez-les. Mélangez dans un bol le sel, le sucre, le gingembre et les feuilles de thé. Versez la moitié de ce mélange dans une grande boîte hermétique. Déposez le filet de thon au milieu et recouvrez avec le reste du mélange sel-sucre. Tassez bien et fermez la boîte. Entreposez au frais pendant 12 heures, en retournant le thon au bout de 6 heures.

En attendant, réhydratez les algues dans un saladier d'eau froide pendant 1 heure. Egouttez-les et mettez-les dans un saladier. Mélangez dans un bol le vinaigre, le sel et le sucre. Ajoutez ensuite la sauce soja et les graines de sésame. Versez sur les algues et mélangez. 

Sortez le thon de la boîte et débarrassez-le du sel en le nettoyant avec du papier absorbant humidifié. Découpez en fines lamelles, comme pour un carpaccio. Dressez sur une assiette et parsemez de zeste de citron finement râpé. Servez avec la salade d'algues.

Posté par letitia à 18:37 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 décembre 2014

Un repas d'exception au Chambard avec Puget

 

chambard9

 

 

          La semaine dernière, j'ai eu le privilège de partager un repas d'exception en très bonne compagnie au Chambard, à Kaysersberg. Nous étions conviées par Puget, qui avait demandé au chef Olivier Nasti de nous concocter un menu avec les huiles d'olive de la célèbre marque, de l'entrée jusqu'au dessert.

 

c1

c2

 

          Après avoir salué le chef qui était venu nous voir en salle (réservée que pour nous!), nous découvrons les produits Puget à travers une dégustation, en allant de la plus douce à la plus corsée. Je connaissais déjà l'huile classique que j'utilise très souvent dans ma cuisine, mais je ne m'étais jamais intéressée au reste de la gamme. J'ai eu un coup de coeur pour le fruité noir, une édition limitée à base d'olives noires mises à fermenter et dont la saveur douce rappelle la tapenade, voire le cacao. Comme vous le voyez sur la photo de droite, la teinte est vraiment très verte!

 

chambard1

chambard2

Pour faire la transition avec le repas, nous nous voyons offrir des amuses-bouches très délicates, de vraies petites oeuvres d'art! Sur le plateau, des sablés aux trompettes de la mort, des madeleines à la crevette et des pommes soufflées. J'ai craqué pour ces dernières, car je sais à quel point il faut maîtriser la technique de cuisson, je me rends compte d'ailleurs de tout le travail qui se cache derrière chaque bouchée. Ensuite, présentés dans une coque en terre, des oeufs de caille cuits mollets puis fumés au foin. Moi qui adore les aliments fumés, je me suis demandée pourquoi je n'y avais pas pensé avant. Des oeufs fumés? Attention, c'est une drogue dure.

 

chambard3

Nous passons à table pour déguster une tarte flambée revisitée, où le fond de pâte est remplacée par des rondelles d'oignon recouvertes par la garniture traditionnelle (lardons et fromage blanc). Le tout est saupoudrée de pâte râpée, comme une fine poussière. Très bon, j'en aurais bien mangé une seconde!

 

chambard4

Nous retrouvons ensuite Olivier Nasti en cuisine, accoudé au passe-plat où les assiettes patientent sous les lampes chauffantes. C'est un chef très accessible et assez cool qui sait détendre l'atmosphère, tout en supervisant sa brigade de main de maître.

 

chambard6

Nous avons ensuite le droit d'entrer dans les cuisines pour assister aux coulisses. Un spectacle impressionnant! C'était un peu comme traverser la rue en plein trafic routier à Ho Chi Minh Ville, sauf que les scooters sont remplacés par des casseroles bouillonnantes et des portes de four qui s'ouvrent toutes les secondes. Je me suis faite aussi discrète qu'une fourmi, scrutant le moindre geste du chef, affairé ici à dresser les suprêmes d'agrumes sur les noix de saint-Jacques qui nous seront destinées. On a quand même pu s'échanger quelques mots pendant le coup de feu, entre les bruits métalliques, le grésillement du beurre dans les poêles et les pshhhit de vapeur. M'étonne pas pourquoi ça s'appelle le Chambard (synonyme de chahut - vous le saviez? Moi non)! En fait le restaurant s'appelle "64°" (comme la température de cuisson de l'oeuf parfait), personnellement c'était plutôt 200° tellement l'ambiance était enflammée!

 

chambard7

Avant de regagner la salle, rapide coup d'oeil sur le "petit" plateau de fromages qui attend bien sagement dans un coin ... On se revoit à la fin du repas, mes petites beautés!

 

chambard8

La fameuse noix de saint-Jacques, servie avec du ziste de citron jaune, des suprêmes d'orange et de pamplemousse, des endives caramélisées et une sauce agrumes à l'huile d'olive. La noix était encore accrochée à la coquille et grillée en surface. Le coeur était encore quasiment cru, une merveille ! Vous aussi vous trouvez que la composition ressemble à un oiseau?

 

chambard10

Arrive ensuite la truite tiède fumée des lacs d'Isère, présentée en tranches épaisses et recouverte de coquillages et d'oeufs de saumon. La sauce semi coagulée au jus de coquillages était très bonne mais un peu salée pour moi. Le poisson était fondant en bouche, une vraie friandise!

 

chambard11

Les serveuses déballent les betteraves cuites en papillote. J'ai vraiment apprécié leur professionnalisme et leur discrétion. Mais comment font-elles pour retenir tous ces intitulés et mémoriser qui avait pris de l'eau plate et qui avait pris de l'eau pétillante? J'ai déjà du mal à me rappeler ce que je viens chercher en rentrant dans une pièce, alors bon...Respect!

 

chambard12

C'est la classe de se faire servir par le chef himself, n'est-ce pas Sandra?

 

chambard13

Après le poisson, la viande: filet de chevreuil d'Alsace, betteraves jaunes en croûte de sel, miel de montagne, coings et vinaigrette à l'huile d'olive. Moi qui adore le gibier, je me suis régalée! J'ai adoré les coings confits en accompagnement, à la fois sucrés et acidulés avec la vinaigrette.

 

chambard14

Vous vous rappelez du chariot de fromages croisé avant le repas? Bah je me suis déçue moi-même, j'étais tellement repue que je n'en ai pris "que" 3 sortes. Du Mont d'Or bien coulant, une tranche immense de roquefort et du Pouligny saint-Pierre, un chèvre qui a du caractère. Pour équilibrer, une belle confiture de quetsches qui va très bien avec le chèvre.

 

chambard16

Pour clôturer ce repas sur une note légère, une meringue au citron, des pastilles de fine meringue, de sorbets citron et cassis. On ne voit pas trop mais le tout est accompagné d'une vinaigrette au citron et à l'huile d'olive, qui apporte une touche de fraîcheur cinglante.

 

chambard17

chambard18

Alors oui, j'ai cru que c'était la fin du repas, mais non, il y avait encore les mignardises qui sont arrivées par dizaines! Mises en valeur sous de belles cloches en verre, on a eu droit à des macarons forêt noire (cerise-chocolat), des mini linzertorte, des mini-éclairs, des amandes enrobées, des tuiles géantes ... Bien entendu, personne n'a opté pour les clémentines :-)

 

chambard19

J'ai jeté mon dévolu sur une tartelette au citron, un dôme chocolat-noisette et de la guimauve au fruit de la passion, pour laquelle j'ai eu un énorme coup de coeur!
Voilà, c'est fini pour de vrai, le chef est venu nous dire au revoir avant de quitter son service. Nous pouvons à présent nous lever et nous traîner comme des oies grasses jusqu'à la voiture, avant de nous écrouler sous la couette en repensant à ce fabuleux repas. Pour moi c'était Noël avant l'heure !

 

 

Posté par letitia à 08:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

28 novembre 2014

Poulet Yassa

 

poulet yassa - African chicken stew

 

          J'ai fait un drôle de rêve l'autre nuit. Le genre de rêve qui me correspond totalement, et qui m'a donné envie de filer en cuisine en sortant du lit! Dans ce rêve, je découvrais un salon de coiffure africain dans mon quartier, où les clients se voyaient offrir un plat à emporter après s'être fait couper les cheveux. Je n'avais pas du tout besoin d'une nouvelle coupe mais j'étais tellement alléchée par les effluves des cuisines que j'ai quand même pris un rendez-vous. Le hic c'est que le coiffeur ne savait s'occuper que des clients masculins, du coup j'ai eu droit à une coiffure épouvantable! Au bureau, tous les collègues se moquaient de moi, mais je m'en fichais, j'avais entre les mains une barquette de poulet fumant hihihi ! Quand j'ai raconté ça à Mister T, ça l'a bien fait rire, et moi ça m'a inspiré ce poulet yassa!

 

Poulet Yassa:

(pour 4 personnes)

D'après la recette d' Elo Tout un Plat

  • -2 cuisses de poulet fermier (pilons+hauts-de-cuisses)
  • -3 oignons (8 dans la recette originale!)
  • -8 càs de jus de citron vert (j'utilise du jus bio en bouteille)
  • -2 càs de moutarde forte
  • -1 poignée d'olives vertes
  • -3 cubes de bouillon 
  • -poivre
  • -1 pincée de thym séché
  • -2 càs d'huile végétale neutre
  • -1 càs de vinaigre
  • -2 feuilles de laurier

 

marinade du poulet

Séparez les pilons des hauts-de-cuisses. Mettez-les dans un saladier avec les oignons émincés, la moutarde, le jus de citron, les olives, le vinaigre, l'huile, le poivre, le thym et les cubes de bouillon émiettés. Mélangez et couvrez. Laissez mariner au moins 6 h (j'ai laissé toute la nuit).

faire griller le poulet

Au bout de ce temps, faites chauffer une sauteuse sur feu vif et faites-y griller les morceaux de poulet (égouttés) sur toutes les faces, sans matière grasse. Réservez le poulet dans un plat.

sauce yassa

Déglacez le fond avec un demi-verre d'eau et grattez bien les sucs de cuisson avec une cuillère en bois. Ajoutez la marinade et les feuilles de laurier, puis faites cuire jusqu'à ce que les oignons soient translucides. Versez ensuite 2 verres d'eau, portez à ébullition et remettez les morceaux de poulet dans la sauteuse. Couvrez, baissez le feu et laissez mijoter pendant une trentaine de minutes. Servez bien chaud avec du riz blanc.

 

poulet yassa

Posté par letitia à 07:48 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : ,



Fin »