assiette

Ma recette confort

Comme toute bloggueuse culinaire qui se respecte, je craque quelque fois pour des livres de recettes. Enfin souvent. Bon OK, ma bibliothèque est exclusivement remplie de bouquins de cuisine! C'est bon, vous êtes content? Note pour plus tard: réduire la dose de prozac.

crevettes

Naan, là j'exagère, y a aussi les livres qui avaient servi de références à mon mémoire de fin d'année, il y a trois ans. Mais bon vu que je bossais dans le design culinaire, je vous laisse deviner de quoi traitaient ces ouvrages... Dernièrement j'ai cédé à l'appel de la Cuisine des tribus, déniché à 8 euro chez Ah ma zone, au lieu de 38 au prix normal. On y retrouve les recettes fétiches de différentes communautés installées en France, originaires entre autres des îles Marquises, de Kabylie ou de Haïti. Je vous en reparlerais quand je pourrais m'acheter un nouvel appareil photo qui me coûtera sûrement un bras, voire les deux (mais comment va-t-elle pouvoir cuisiner?!!! suspense...) .

riz2

Et malgré tous ces beaux livres qui traînent un peu partout dans l'appart, je n'arrive jamais à suivre une recette de A à Z. Ma cuisine s'élabore à l'instinct, au gré des ingrédients que j'accumule et des souvenirs que je collecte dans un coin de ma tête.

Je me demande si j'ai pas trouvé là ma recette préférée. En tout cas une de ces variantes. Le riz sauté avecriz3 des légumes, du poulet, des fruits de mer ou de la viande, le tout arrosé de sauce soja... Pour moi c'est un plat rassurant, celui que je me fais quand je suis toute seule et que j'ai pas envie de sortir. Celui que je mange quand j'ai pas envie de cuisiner avec mon tablier et tout le tralala. Celui qui garde mes mains au chaud et pas seulement quand j'ai froid, qui me donne l'impression de m'enrouler dans une grosse couverture et qui me protège de l'extérieur.

Surtout, celui que faisait ma grand-mère dans son vieux wok patiné, le matin à 10h, entre le petit-déjeuner de 6h et le repas de midi. C'était le "sarapan", le petit-déjeuner à l'indonésienne, souvent à base de riz frit ("nasi goreng")et d'autres petits plats épicés. Quand je rentrais à la maison pour les vacances je reprenais de l'énergie pour l'année suivante grâce à sa cuisine! On improvisait des petits trucs à grignoter devant ses feuilletons préférés et on allait donner les restes aux chats. Enfin quand il y avait des restes. Elle me disait toujours que pour trouver un mari (et le garder) il fallait savoir faire la cuisine et toujours faire le lit le matin après le réveil :) J'arrive à garder la passion pour la cuisine, par contre le lit, c'est toujours un champ de bataille...

Nasi goreng aux crevettes (pour 2 pers.)

la_fouine-300g de riz cuit (environ)
-une douzaine de grosses crevettes (crues si possible)
-1 oignon
-2 gousses d'ail
-1 piment oiseau
-1 petite botte de ciboulette
-3 càs de sauce soja
-2 càs de sauce soja sucrée ("kecap manis")
-2 càc de graines de coriandre
-qq râpures de muscade
-sel, poivre
-1 càc de sucre
-un peu d'huile végétale neutre

Décortiquez les crevettes en laissant la queue. Ecrasez l'ail dans un mortier avec le piment, les graines de coriandre et le sucre. Faites chauffer le riz au micro-ondes (ça attache moins quand le riz est chaud).
Faites chauffer un peu d'huile dans un wok et faites-y revenir l'oignon finement émincé. Lorsqu'il est bien doré, ajoutez l'ail écrasé avec la coriandre et le piment. Remuez bien et ajoutez les crevettes. Remuez sur feu vif jusqu'à ce qu'elles rosissent (si elles sont crues, sinon remuez pendant 1 bonne minute) puis versez le riz cuit. Enlevez le wok du feu et mélangez bien avec une spatule. Arrosez des 2 sauces soja et assaisonnez de sel (pas trop à cause de la sauce soja), poivre et muscade râpée. Remettez le wok sur feu doux et continuez à remuer pour ne pas que ça attache. Ajoutez la ciboulette ciselée et servez bien chaud.

chat

Toujours en compagnie de la fouine...